Le jardin du Adachi Museum of Art et ryokan à Misasa

Après une longue traversée en ferry (j’ai vraiment souffert), retour enfin sur la terre ferme de la grande île d’Honshu !

Morimoto san nous accompagne cet fois. On va directement prendre un petit kaiten sushi et visite de la galerie marchande Nakaura à Sakaiminato (ville du célèbre Shigeru Mizuki auteur de la bande dessinée Ge-ge-ge no Kitaro) avant de prendre la voiture pour le célèbre jardin du Adachi Museum of Art créé en 1980 par Adachi Zenko grand passionné d’art et de jardins.

Pourquoi visiter le Adachi Museum of Art ?

 

Il est clair que pour visiter ce musée/jardin, il faut être motivé et déjà passionné par l’art et/ou les jardins japonais… Ce qui a le plus retenu mon attention personnellement est la petite maison de thé pour VIP.

Compter tout de même 2300 Yens (50% de réduction si vous êtes étranger) pour entrer au Adachi Museum of Art… sachant qu’il n’y a pas grand chose autour… en fait rien du tout à part des rizières ! Donc il faut prendre un shuttle bus (un par heure) depuis la station Yasugi… une vraie aventure d’aller là-bas ! Donc réservé aux voyageurs avertis 😉

Merci à Ozawa san et Takeda san pour la visite !

Petit Onsen au radium à Misasa pour se recharger les batteries !

 

Changement de décor pour le soir avec la ville de Misasa (littéralement « les 3 matins »), célèbre pour ses onsen au radium ! Oui, vous avez bien lu !

Il faut savoir que les bains de boue ou d’eau riche naturellement en radium sont reconnus pour leurs bienfaits sur les rhumatismes… et Misasa était une ville thermale très reconnue pour les cures de ce genre. Aujourd’hui la ville essaie de retrouver sa gloire d’antan, mais après l’accident de Fukushima, beaucoup se posent des questions alors que finalement rien n’a changé là-bas…

Kiya Ryokan, un hébergement surréaliste à Misasa depuis 1868 !

 

Ryokan familiale depuis 1868 (début de l’ère Meiji), le bâtiment est tout aussi incroyable que les gérants. C’est un véritable labyrinthe à l’intérieur, la version actuelle étant une addition de 3 structures… ou plutôt couches à différentes époques.

Le propriétaire, Shu Mifune, a aussi des cartes dans sa manche, car en plus d’être un excellent hôte préparant de bons café dans sa véritable brocanterie en face du ryokan, il est un artiste qui aime croquer… en dessin les clients. Je recommande les chambres côté rivière pour être bercé par la douce mélodie de l’eau.

Le fils de Mifune san, Toshihiro kun 😉 ,  que l’on voit sur les photos fait office aussi de guide pour ceux qui veulent une escapade dans les environs ! Il est passionné, du coup ses nombreux histoires et anecdotes sont passionnantes.

Pour vous, un onsen au Radium c'est :

Voir Résultats

Loading ... Loading ...
Notez cet article : 1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (3 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

David

David Michaud est photographe et auteur vivant au Japon depuis 2007. Créateur du site Internet LeJapon.fr il est aussi auteur de 5 livres : «JAPON», «Traditionnel Japon», «JAPON : 365 Us et Coutumes», «Le Japon – Grands Voyageurs» et «Japon Vu de l’Intérieur» ! Depuis 2009 il invite les internautes à découvrir à ses côté la capitale nipponne lors de Tokyo Safari !

Une pensée sur “Le jardin du Adachi Museum of Art et ryokan à Misasa

  • coin reculé, calme, mais très tentant.
    ca peu se glisser dans un séjour marathon pour reposer un peu son pauvre corps tout courbaturé ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *