Setsubun à Kyoto avec des apprenties Geisha (Maiko)

C’est au sanctuaire Yasaka à Kyoto que vous pouvez admirer ses icons du Japon que sont les Geisha (bon, là ce sont des Maiko -apprenties Geiko car à Kyoto on ne dit pas Geisha-) pendant le Setsubun, qui est une fête/cérémonie où l’on chasse les démons : Oni, en leur jetant des graines d’haricots grillés !

Kyoto Maiko Geisha Setsubun au sanctuaire Yasaka

Donc chaque 3 Février, selon l’ancien calendrier lunaire, on fête l’arrivé du printemps en chassant les démons de chez soit pendant le Setsubun, avec la tradition du mame-maki. Pour se faire, on jète sur eux ou plutôt dans toute la maison/appartement, ainsi que par les fenêtres, des graines d’haricots (mame) en criant « Oni wa soto, fuku wa uchi ! Dehors les démons, dedans le bonheur ! »… Les enfants adorent, mais à la fin on doit passer l’aspirateur…

Kyoto Maiko Geisha Setsubun au sanctuaire Yasaka

Il faut aussi manger un long maki appelé ehomaki d’une seule traite en regardant dans la direction du bonheur (qui change chaque année suivant les 12 signes astrologiques chinois) : eho. D’où le nom ehomaki ! Bon, comme d’habitude l’ami Angelo va rappeler que cette tradition vient d’Osaka, et que le nom d’origine est marukaburizushi 😉
Le plus drôle c’est que c’est la célèbre marque de konbini (supérettes) 7Eleven (père spirituel de Laurent Caccia), qui a répandu la pratique fin des années 90 et créé le nom de ehomaki 🙂

PS : mes photos dates de 2010 et je les fais revivre ici en grand format pour l’occasion 😉

Avez-vous déjà vu des Geisha ou Maiko ?

Voir Résultats

Loading ... Loading ...
Notez cet article : 1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (6 votes, average: 4,83 out of 5)
Loading...

David

David Michaud est photographe et auteur vivant au Japon depuis 2007. Créateur du site Internet LeJapon.fr il est aussi auteur de 5 livres : «JAPON», «Traditionnel Japon», «JAPON : 365 Us et Coutumes», «Le Japon – Grands Voyageurs» et «Japon Vu de l’Intérieur» ! Depuis 2009 il invite les internautes à découvrir à ses côté la capitale nipponne lors de Tokyo Safari !

2 pensées sur “Setsubun à Kyoto avec des apprenties Geisha (Maiko)

  • Ah, je me souviens de ces photos…maiko Momiju en kimono blanc et Mitsuna en vert. Elles sont devenues (et sont toujours) geikos depuis.

  • Superbes photos !
    Y a pas à dire, les Maiko ça reste un sujet hyper photogénique. Et je dis pas ça pour minimiser ton oeil de photographe, toujours à l’affut du bon cliché même enfoui dans une foule de spectateurs surexcités 😉 Heureusement que t’es costaud !

    Sinon, bien content de voir que tu as remarqué que la tradition des Ehomaki vient d’Osaka ^^ Alors tout ne vient pas d’ici non plus hein ! Faut pas exagérer 😀
    Apparemment, c’est une tradition qui prend racine il y a plusieurs siècle mais qui s’était plus ou moins perdue après la guerre. C’est dans les années 70, suite au choc pétrolier, que l’association des grossistes d’algue Nori d’Osaka a relancé cette pratique pour booster les ventes de Nori. Tout con 🙂 Et 7eleven a ajouté son grain de sel dans cette histoire un peu plus tard.

    On cherche souvent des raisons spirituelles à nos pratiques culturelles alors que souvent les intérêts dedans sont avant tout commerciaux, ce qui n’est pas un mal non plus. L’important c’est le plaisir ^^

Commentaires fermés.