365 jours plus tard !

Non ce n’est pas le temps que j’ai mis pour Ă©crire un nouveau article ici… quoi que… 😉

Il y a 1 an le Japon fermait ses frontiĂšres Ă  l’Ă©tranger (au sens large), plus aucune personne hormis les japonais ne pouvaient entrer, mettant fin Ă  notre activitĂ© d’accompagnement Japon Safari… mais ce n’Ă©tait rien comparĂ© aux milliers d’Ă©trangers rĂ©sidants (sorti du territoire pour les vacances ou autre) qui ne pouvaient pas retourner au Japon retrouver leur travail, maison/appartement, famille… plusieurs mois bloquĂ© Ă  la frontiĂšre avec impossibilitĂ© de rentrer chez eux…

Donc lĂ  on relativise, on se dit que le business est mort, mais au moins on est avec notre famille et l’on peut voir nos enfants tous les jours.

Le jour d’aprĂšs !

Vous le savez déjà ! La talentueuse équipe (on est quasi tous photographes) a sorti un superbe magazine photo : GOKAN !
La genĂšse vous la connaissez aussi ! C’Ă©tait dans le prĂ©cĂ©dent article ici : Le marathon d’un magazine sur le Japon des 5 sens !

Mais alors depuis, que s’est-il passĂ© ? Et bien les ventes nous ont permis d’arriver au volume 3 ! Ainsi grĂące Ă  votre soutien sans faille nous avons enchaĂźnĂ© aprĂšs le premier sur Izumo : Ehime, avec un grand bol d’air frais… pĂšlerinage, vĂ©lo, mer intĂ©rieur, des rencontres… bref, un voyage ressourçant !

Puis est arrivĂ© pour le 11 Mars (triste anniversaire) un spĂ©cial Fukushima ! A contre pied de tout ce que l’on pouvait voir et lire forcĂ©ment pour les 10 ans du tsunami et de la catastrophe nuclĂ©aire. Mais c’Ă©tait Ă  la base un hasard du calendrier… on travaillait en rĂ©alitĂ© sur la version papier du Diamond Route (que vous pouvez tĂ©lĂ©charger gratuitement sur le site ici : Diamond Route), puis Ă  force de rencontrer et sympathiser avec les habitants de Fukushima, leurs histoires d’exclusion du Japon et leur envie intense de montrer la beautĂ© du dĂ©partement nous ont poussĂ© Ă  consacrĂ© un volume spĂ©cial Fukushima !

Tout comme Stephen Hawking n’Ă©tait pas juste une personne paralysĂ©e en fauteuil roulant, Fukushima n’est pas juste un accident nuclĂ©aire ! Alors pourquoi ne parler que de ça ? Il ne s’agissait pas d’occulter ce que tout le monde sait, mais de briser une image unique pour tout un dĂ©partement… qui est un des plus vaste du Japon !
Alors comme le raconte mon Ă©dito trĂšs particulier (j’ai vĂ©cu les Ă©vĂšnements de l’Ă©poque au Japon, ma vidĂ©o dans un magasin est connue, et 3 jours plus tard ma mĂšre mourrait du cancer en France, avec l’impossibilitĂ© de m’y rendre -les avions Ă©taient pris d’assaut et je ne pouvais bien Ă©videment pas laisser ma famille au Japon seule-), il faut Ă©couter et comprendre le sens de la chanson « O hana wasaku » littĂ©ralement « les fleurs fleurissent », composĂ©e aprĂšs la tragĂ©die du tsunami en 2011, par la musicienne Yoko KANNO avec le texte du rĂ©alisateur Shunji IWAI.
J’ai les larmes qui coulent rien que d’y repenser, mais impossible de savoir si c’est juste de la tristesse, ou de la joie dans l’espoir que tout finira toujours par refleurir… et croyez-moi, Ă  chaque rĂ©veil, mes 2 « fleurs » (que j’ai la chance de voir grandir) me donnent la rage d’affronter les Ă©lĂ©ments, pour leur construire un monde meilleur.

Quand la nature refleurira

C’est donc valable tout autant pour la vie et que pour le business… 1 an plus tard notre aventure qui Ă©tait de vous accompagner dans nos villes respectives pour vous faire vivre des expĂ©riences avec vos 5 sens, avec l’esthĂ©tique que seuls des professionnels de l’image peuvent vous partager/enseigner, est bel et bien Ă  l’arrĂȘt pour encore longtemps ! On essaie de se projeter pour le printemps 2022, mais l’arrivĂ©e des variants du COVID rĂ©sistant aux vaccins (surtout le P1 du BrĂ©sil dit Coronavirus de Manaus) risquent de compromettre la « fĂȘte »…

Mais cela nous empĂȘchera jamais de continuer Ă  partager notre passion ! Quand on fait quelque chose par amour et pas juste pour l’argent, on devient comme l’eau ! Rien ne peut nous empĂȘcher d’avancer… non rien… Alors aujourd’hui peut ĂȘtre que l’on ne peut pas ĂȘtre physiquement Ă  vos cĂŽtĂ©s, vous murmurer (y’en a qui vont rire lĂ ) Ă  l’oreille nos histoires fantastique, vous montrer ce qui se cache derriĂšre ce muret de Yanaka… certes ! Mais vous pouvez toujours nous suivre dans une nouvelle aventure sur papier glacĂ© : Magazine GOKAN

Magazines GOKAN

A trùs bientît pour de nouvelles zaventures 😉

PS : en galerie je vous mets du random de mon iPhone des aventures que l’on vit pour GOKAN… avec plein de fois ma tĂȘte (et celle de l’Ă©quipe… Ă  vous de mettre dans les commentaires ceux que vous reconnaissez !) histoire de changer des belles photos du Japon 😉

Notez cet article : 1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (5 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

David

David Michaud est photographe et auteur vivant au Japon depuis 2007. CrĂ©ateur du site Internet LeJapon.fr il est aussi auteur de 5 livres : «JAPON», «Traditionnel Japon», «JAPON : 365 Us et Coutumes», «Le Japon – Grands Voyageurs» et «Japon Vu de l’IntĂ©rieur» ! Depuis 2009 il invite les internautes Ă  dĂ©couvrir Ă  ses cĂŽtĂ© la capitale nipponne lors de Tokyo Safari !

5 thoughts on “365 jours plus tard !

  • Quel plaisir de revoir un article sur ce blog! Je me souviens (il y a bien longtemps) qu’en rentrant du travail, j’actualisais frĂ©nĂ©tiquement la page dans l’attente d’un nouvel article. Arf, c’est vieux tout ça!

  • Ah oui, c’Ă©tait la belle Ă©poque avant tous ces rĂ©seaux 2.0 ! On prenait le temps, on s’appliquait, on Ă©tait entre gens passionnĂ©s…
    Ça nous rajeuni pas tout ça 😉

  • sacrĂ© aventures, ça fait trop plaisir de voir toute la team en pleine action !
    et merci pour le partage de photos, y a des collectors ^^ : j’en garderai deux : la premiere avec toi David en mode moustache et casquette bleue ^^ (un vrai cĂŽtĂ© mario 😉 , et celle avec geoffrey pour ne pas vomir ^^ :d
    bonne continuation Ă  vous tous, et surtout, on continue Ă  vous soutenir Ă  distance en profitant pleinement de vos superbes MOOK !!
    dohko57, un beta testeur des premiers safaris !

  • Je suis impatient de pouvoir retourner au Japon. Heureusement qu’il y a le Gokan mag pour nous faire voyager en attendant 🙂

  • Merci pour ces infos !
    Vivement la réouverture des frontiÚres! Bises numériques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *