Chaud les marrons… prendre le bus au Japon !

Si j’ai bien une hantise au Japon… à part signer des papiers dont je ne comprends un traître mot (déjà qu’en français c’est chaud… mais alors je vous laisse imaginer en japonais… :-/ )… c’est sans aucun doute le bus !
Répondant au même principe que le métro, c’est à dire que l’on paye suivant la distance parcouru, il vous faudra faire exactement l’appoint lorsque vous arriverez à destination (sauf certains bus de ville).
Bon, le principe est somme toute assez simple :
– en entrant dans le bus (porte arrière… en général…), vous prenez le ticket juste à côté de la porte (attention lorsqu’elle se ferme, on ne peut plus prendre de ticket)… il y a un numéro dessus…
– à l’avant, un tableau d’affichage vous indique le prochain arrêt (c’est ça le plus difficile car c’est écrit en Kanji ! Alors, n’hésitez pas à indiquer votre destination au chauffeur si vous êtes un peu perdu… en règle général, quand on va sur un lieu touristique, c’est là où il y a le plus de monde qui descend… il suffit de suivre le mouvement 😉 )
– toujours sur le même afficheur, il y a des chiffres (ils correspondent à ceux que l’on trouve sur les tickets) avec une somme qui change régulièrement en dessous… c’est se dont vous devrez vous acquitter en sortant du bus…
– à côté du chauffeur, il y a une « machine » avec des flèches partout et plein de trucs écrits (en Kanji biensûr)… pas de panique… en premier, il s’agit d’un monnayeur, je vous répète qu’il vous faut absolument l’appoint en sortant du bus (sauf si vous avez une carte de transport)… donc si vous pensez ne pas avoir assez de monnaie, faite la dès que possible
– arrivé à destination, regardez la somme indiquée sous votre numéros, préparez la monnaie et votre ticket, et balancez le tout dans la boite (transparente) sur le haut de la machine… le chauffeur contrôle ainsi votre billet et la machine lui indique si vous avez mis la bonne sommes (si ce n’est pas le cas, il peut vous refermer la porte au nez, vous empêchant ainsi de sortir…)… mais bon, si vous avez une carte de transport (c’est le plus pratique) il vous suffira de la passer une fois en entrant dans le bus (dans le petit appareil à côté de l’entrée), et une autre fois en sortant.

Bon, ça va ? J’ai été assez claire ?
Je sens que certains vous du coup éviter de prendre le bus LOL
Pas de panique… je vous rappelle que l’on est au Japon… pays des bisounours… et que vous trouverez (grâce au mot magique : « sumimassen ») toujours quelqu’un pour vous aider 😉

PS : j’inaugure avec ce post une nouvelle catégorie « Guides voyage pratique », où je vous parlerais comme ça, de toutes les p’tites choses à savoir pour voyager tranquille au Japon… j’espère que cela vous aidera 😉




Notez cet article : 1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (aucune note pour l'instant)
Loading...

David

David Michaud est photographe et auteur vivant au Japon depuis 2007. Créateur du site Internet LeJapon.fr il est aussi auteur de 5 livres : «JAPON», «Traditionnel Japon», «JAPON : 365 Us et Coutumes», «Le Japon – Grands Voyageurs» et «Japon Vu de l’Intérieur» ! Depuis 2009 il invite les internautes à découvrir à ses côté la capitale nipponne lors de Tokyo Safari !

25 pensées sur “Chaud les marrons… prendre le bus au Japon !

  • En effet… c’est une aventure à part entière.
    A noter que si par malheur vous vous tromper dans la monnaie, si vous en mettez trop par exemple, et bien le chauffeur vous ferme les portes aussi, en criant comme si ce que vous veniez de faire etait scandaleux, il ne vous laissera pas sortir… vous etes séquestré… et ce jusqu’au prochain poste de gare routière, où, là, il vous sera remis les 20 yens que vous aviez mis en trop!
    Soyez prevenus… 😉

    ++
    dale

  • sumimasen!
    J’ai pris quelques fois le bus au Japon et je dois avouer que je n’avais jamais compris toutes les subtilités de cet art!
    ^_^
    En fait je n’ai jamais pris les tickets à l’entrée!!
    c’était donc pour ça tous ces numéros! ^_^°
    J’ai souvent pratiqué la technique du "je mets la mitraille que j’ai dans les poches et on verra bien!" Et ma fois le chauffeur ne m’a jamais rien dit!
    Peut être qu’il préfère fermer les yeux plutôt que de se risquer à une explication en anglais avec un Gaijin!
    merci David pour ces explications!
    Ton site est vraiment génial!

  • il faut un permis pour prendre le bus ?
    ouhllalllallahhh…j’ai mal à la tête…et je crois que je testerai la méthode d’omiya… 🙁

    ou alors, idée de billet pour david : peut-on facilement louer une voiture au japon ? est-il facile d’y conduire ??? (dans certains pays, il faut m’expliquer la marquage au sol..).

    sinon, autre idée de billet : est-il possible de marcher sans se creuser la cervelle et être atteint d’une mortelle angoisse 😯 ?

    J’ai l’impression que le japon, ça se mérite !!!

  • C’était exactement comme ça quand j’ai essayé le bus! A croire que nous avons pris le mm!! 🙂
    A savoir qu’en général la machine qui fait la monnaie n’accepte pas les billets de 5.000 ou 10.000 yens… ceux-là même que la banque vous aura donné en France :-/

    Pour l’annecdote, nous avons pris le bus à 3. Le 1er a payé pour le 2ieme et le 3ieme pensait que le 1er avait pour lui. Là dessus, nous nous retrouvons dehors et nous avons compris qu’il y avait un problème à la tête décomposée du chauffeur… qui n’osait s’aventurer à une explication en anglais.

  • "le pays des bisounours"… KAWAIIIIII !!!!

  • Note pour un voyage au Japon: Ne jamais prendre le bus LOL

    Excellente idée cette nouvelle catégorie ! 🙂

  • ahahah! vade retro satanas!!! J’ai des brulures d’estomac rien que d’y penser!!! Alors si je résume bien: sumimassen+carte de transport et tu voyageras le coeur léger!
    Merci pour ton blog et pour les petits commentaires de gwen, raiko et les autres…Bonne journée.

  • Comme dirait la devise des shadoks : "pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?" 😉 non mais !

  • bon s’est juste un peu compliqué le bus mais je crois que le pire s’est la conduite à droite avec les portes du bus à gauche, perso j’aurais le reflexede chercher les portes de l’autres cotés

  • oula que c’est dur !!! 😯
    Dites, il n’y a jamais de fraudeurs dans ces bus, qui essaient de ressortir par les portes de derriere 😎 ???
    Voit on beaucoup de voitures "Tuning" au japon ?
    Vive initial D ! (il faut avoir des connaissances en manga dsl… 😀 ) ??

  • Hum, moi j’ai pris le bus à Nagoya avec ma correspondante et ça s’est passé comme chez nous, on est monté par l’avant, on a donné des sous au chauffeur qui les a mis dans un appreil et nous a donné nos tickets… 🙂

    C’est quoi ces bus extraterrestres que j’ai même pas essayés? LOL

  • Donc pour pas confondre avec d’autres François (car j’avais vu qu’un autre François existait deja) je vais mettre mon pseudo : Jideo. Comme çà on confondra pas 😎
    Donc le françois qui a commenté hier et aujourd’hui c’est moi, jideo, vous avez suivi ?? 😯 😯 mdr
    A dunkerque c’est le carnaval, çà existe au japon ?

  • o_O
    Cette complexité ne serait-elle pas indirectement une invitation à la marche à pieds? 😀

  • rolala ça fait peur!!
    j’ai pas tout compris au début, on entre a la porte arrière? et on paye en sortant?? rolala!! :-/ zé peur, le taxi c’est pas un peu mieux? ^^

  • perso, la premiere fois j’ai un peu galere car je ne pouvais pas imagine qu’il fallait aussi mettre le ticket dans "l’entonnoir" pour les pieces. Bizarre comme systeme… mais pas mauvais en fait.

  • Salut les Gaijins !!

    Sachez qu’il existe 2 type de bus, l’un ou l’on monte a l’avant et l’autre ou l’on monte a l’arriere.
    En regle generale, les bus intra-ville fonctionnent comme nous l’a explique David, pour ceux dans la campagne profonde ou bien qui relie ville en ville, on monte a l’avant mais le ticket te montre un numero avec un tableau des prix.
    Enfin, quand il n’y a qu’une seule station ou tres peu de sations, alors, on peut payer le billet a l’entree.

    Sinon, la conduite au Japon est assez special car il y a beaucoup de marquage sur la route en japonais, genre les stop et autre directions, les feux sont de lautre cote de la route et surtout, la conduite est a gauche.

    K

  • C’est une bonne idée d’avoir écrit cet article.
    Ca m’a en effet rapellé la galère que ca avait été dans les bus à Kyoto.
    Le plus difficile restait quand même de ne pas se tromper d’arret sinon…Le temps de repérer le nom du basounoriba et oups! 😯 raté! Et puis tu passes ton après midi dans les bus!

  • Harg oui les feux de l’autre coté de la route, çà çà fait flipper çà, du genre, tu te rends compte qu’il y avait un stop doublé d’un feu rouge lorsqu’il arrive à ta hauteur et à gauche…. Haaa c’était çà les gros kanji blanc sur le sol ? Et m….

  • Ou une variante : "Sumimasseeeeeeeeeeeeeeeeeeeennn…Woooooooooommmm…"

  • Eh ben, article interessant mais qui incite à prendre le métro (quoi que… :-/ ) ou à marcher, là au moins, on peut découvrir des choses/ruelles intéressant(e)s;
    Vivement la suite de ces petits "trucs" à savoir

  • Perso, je ne prends que trèèèès rarement le bus de ville… c’est plutôt roller, marche ou métro 😉
    Par contre je ne compte plus les bus (ou cars diront certains) de "campagne" pour aller dans des endroits pas possible LOL

  • Prêts à vous aider, sûrement, les gens sont charmants, mais sans rudiments de japonais, il faut répéter inlassalement le nom de l’endroit où on veut aller pour, à partir des gestes, avancer par petites étapes. J’ai pris (assez) facilement le métro à Tokyo, oserais -je maintenant me lancer dans l’autobus? Le défit est lancé! … il n’y a plus… qu’à y retourner! En tout cas, merci!

  • par contre a kyoto, l afficheur des stations alterne entre les kanji et les caracteres latin, ca aide. De plus il y a une petite voie qui dit la station a laquelle on est arrive.

    Mais je confirme defois c est l aventure quand on prend un bus pendant 40Mn pour aller a la campagne, que le chauffeur ne parle pas un mot d anglais et vous 3 mots de jaonais.
    Vous descendezdu bus et la il y a personne, vous vous demandez si vous etes descendu à la bonne station.
    Et la en guise d accueil vous avez une belle carte du quartier mais qu avec des caracteres en kanji ….

    pour information c etait à Oya (40Mn de bus de Utsunomiya capital du Toschigi, 1 bus par heure …..) j aime bien les endroit perdu LOL

Commentaires fermés.