Toba la ville de Mikimoto et ses plongeuses Ama !

Quand on arrive à Toba, on sent les efforts pour refaire battre le cœur de la ville, mais très vite le constat est sans appel… c’est mort dans le coin ! Les tentatives semblent avoir été nombreuses mais l’esprit euphorique d’antan n’est aujourd’hui visible que sur le papier glacé d’anciennes photographies en noir & blanc accrochées aux murs…
Plongeuse Ama du musée Mikimoto pêcheuse de perles
Les pêcheuses d’huîtres perlières (qui sont des plongeuses Ama, et ne se limitent pas aux seules huîtres pour leur pêche en apnée) et l’aquarium sont les seuls à attirer encore quelques touristes égarés… comme nous l’avons été… surtout en choisissant de séjourner une nuit ici… ^^x
L’hôtel choisi, loin de crouler sous la clientèle, doit bien être le seul du coin (du moins de ce côté). Le plus drôle c’est que ma femme s’était trompée dans la date de réservation, et le gérant, assez arrangeant, a bien voulu éplucher son registre des réservations pour nous trouver une chambre de libre (c’était pas dur, les seuls autres clients était un couple de retraités venus revivre leurs jeunes années, en réservant le même hôtel qu’il y a 40 ans… Ils n’ont pas dû être déçus car n’ayant pas connu de travaux depuis -seules les télévisions sont d’aujourd’hui pour cause d’arrêt en Juillet dernier de la TV analogique- il a dû être authentique pour eux !).
Après avoir posé nos bagages (on avait quand même fait 3h30 de train d’affilée, 1h30 pour Yokohama->Nagoya et 2h pour Nagoya->Toba -JR Rapid Mie 5-) on a pris la direction d’un restaurant pour un bon bol de Udon du coin (le Tekone Udon est la spécialité de Toba). Après direction le musée de Mikimoto (Kokichi Mikimoto -1858 à 1954- fut le premier au monde à réussir à produire des perles de culture) qui se trouve sur une petite île juste à côté accessible par une passerelle… mais plus que le musée c’était la démonstration des plongeuses Ama (toutes les heures) qui m’intéressait. Après mettre acquitté des 1500 Yens de droit d’entrée, je fus bien content de m’être imposé dans la séance photos d’un magazine, ce qui m’a permis de faire ce cliché des jolies et jeunes pêcheuses de perles posant avec en fond la statue de Kokichi Mikimoto 🙂
Comme je m’étais bien fait remarquer (les photographes pros japonais étaient dégoûtés de me voir débouler dans leur séance… Je dois avouer que j’aurais su que c’était une séance organisée pour eux, et que cela ne faisait pas partie de la démonstration classique, je n’aurais pas osé mettre mes gros sabots dans le plat comme je l’ai fait !) les pêcheuses qui avaient posé me faisaient de grands sourires pendant leur démonstration de pêche… nickel pour mes portraits aquatiques 😉

PS : je regrette juste de ne pas avoir été photographe début 1900, car à l’époque les plongeuses Ama travaillaient torse nu voir même entièrement nues ! ;-(

Notez cet article : 1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (aucune note pour l'instant)
Loading...

David

David Michaud est photographe et auteur vivant au Japon depuis 2007. Créateur du site Internet LeJapon.fr il est aussi auteur de 5 livres : «JAPON», «Traditionnel Japon», «JAPON : 365 Us et Coutumes», «Le Japon – Grands Voyageurs» et «Japon Vu de l’Intérieur» ! Depuis 2009 il invite les internautes à découvrir à ses côté la capitale nipponne lors de Tokyo Safari !

22 pensées sur “Toba la ville de Mikimoto et ses plongeuses Ama !

  • Haaaaaaaaa ! le téléphoooooone ! 😯

    Moui ça m’a l’air aussi animé que Hagi ^^x

  • cool
    par contre je ne pense pas que ta femme aurais été ravi que tu sois photographe début 1900 … LOL

  • Y’a une boutique ds le musée Mikimoto?t’as acheté un "souvenir" à ta femme? 😉 elles ont bien changé les plongeuses Ama…

  • ah que de souvenir …. puré j’ai exactement les même photos… lol ….

  • Ps: on avait eu le droit au discourt de demonstration en francais … ca aide… par contre la température de l’eau était….. fraiche …glagla 🙂

  • jolie balade au pays des plogeuses de perle Ama, j’aime bien la tenue qu’elles portent car elles sont kawaii en blanc et trop fortes à plonger régulierement.
    sa allère sympa le musée a voir et j’aime beaucoup la photo 72 avec le bateau il est beau comme ça.
    c’est vrai que le telephone est trop kitch. :-p

  • Super sympa d’avoir fait un reportage sur ces femmes exceptionnelles, que de courage.

    J’ai vu un reportage sur Arté qui parlait des AMA, merveilleux…..

    Un grand merci à toi David.

  • Un vieille hotel effectivement !
    Les ama doivent avoir bien du courage plongés tout les heures si j’ai bien compris …

  • Ca doit être très sympa d’assister à ce genre de démonstration, tu aurais pas faire une petite vidéo par hasard?

  • étonnant : elles sont passés de la nudité à la burqa !
    reportage sympa;
    pour ma part, rien ne me déprime plus qu’un hôtel miteux
    une horreur

  • Un voyage reposant, merci LOL

  • arigato @Hirilorn pour le lien ça nous fait un jolie retour dans passé.

  • 2ème arigato @Hirilorn pour le lien (mais je précise au passage que c’est maintenant "bullesdejapon.fr" 😎 )
    Moi, toutes ces combinaisons intégrales me fendent le coeur.Qu’elles ne plongent plus les seins à l’air, encore ça peut se comprendre. Mais de là à opter pour ces chemises de nuit, là je suis largué. Il serait d’ailleurs intéressant de savoir pourquoi cette tenue en particulier plutôt qu’une autre.
    Bon, après, je fais le dégoûté mais je n’aurais pas craché pour prendre une photo de la petite mignonne au milieu du thumbnail. :-p
    Une séance photo assurément sympathoche que ça a dû être.
    Olrik, envieux.

  • alors comme ça monsieur regrette le bon vieux temps :-p ! fais gaffe, peut être que madame lit le blog ^^, c’est un coup à filer au lit sans manger ça ;), voir pire…

    en tout cas, un reportage très intéressant avec de biens belles photos…de plongeuses xD ! merci david !

  • Robert Guillain dans son livre "Aventure Japon" en parle de ces plongeuses nues ou presque.
    Très bon livre à lire d’ailleurs!
    Encore bravo pour ton récit et tes photos, ça donne envie de partir au Japon!!! 🙂

  • Alors en premier merci pour ce reportage et ces photos qui m’ont beaucoup plu ensuite, j’aimerais savoir à quoi sert la machine de la photo 65 s’il vous plait.
    J’ai un peu de retard sur le blog(ça doit faire 3 semaines que je ne l’ai pas lu pour cause de vacances)donc je vais tout de suite aller lire les derniers posts. (*^_^*)

  • c’est une impression, ou la fille qu’on voit sur deux photos de suite (à montrer ou vendre des objets?) est vraiment superbe? 😯
    David, t’as vraiment le don de savoir mettre les choses et gens que tu prends en photo en valeur ! LOL

  • Je n’ai pas vu de plongeuses sur tes photos, mais des sirènes! C’est un métier qui parait incroyable. Sais-tu à combien de mètres plonge ces êtres surnaturels et combien de temps passent-elles par jour dans leur monde aqueux? Je vais passé 2 semaines sur Nagoya en novembre et ton reportage me donne très envie de prendre le train direction le musée! Merci David.

  • Petit tour par ici, ça faisait longtemps que je n’avais pas pu consulter ton blog ^^’
    J’ai vu un docu sur les plongeuses Ama (il me semble) et on dit qu’une de leurs particularités c’est d’avoir une voix rauque/grave en raison des longues apnées et de la pression.

    Bonne continuation 🙂

  • Merci pour ces superbes photos. Effectivement, on voit qu’elle prend la pause 😉
    La question qui me vient c’est : pourquoi sont elles en blancs ? et est ce des combinaisons de plongées japonaise ?

Commentaires fermés.