Histoire de lampions

Les lampions font parties de l’image que l’on se fait de l’Asie… et il y a dans ces lampes de papier de riz un charme indescriptible, quelque chose de mystique, attirant, surnaturel, poétique… alors quand on tombe par hasard sur un temple (ici Yasaka dans le quartier de Gion à Kyoto) qui en est couvert, on ne peut que succomber aux charmes de ces lueurs fragiles et vacillantes créant dans la nuit des ombres fantomatiques…

Pour les fans de fantômes/monstres et du Japon, ne raté pas l’exposition Yokaï à la Maison de la culture du Japon à Paris.
Vous y retrouverez beaucoup de similitudes avec les univers de Miyazaki entre autres… une expo à ne pas manquer !






Notez cet article : 1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (aucune note pour l'instant)
Loading...

David

David Michaud est photographe et auteur vivant au Japon depuis 2007. Créateur du site Internet LeJapon.fr il est aussi auteur de 5 livres : «JAPON», «Traditionnel Japon», «JAPON : 365 Us et Coutumes», «Le Japon – Grands Voyageurs» et «Japon Vu de l’Intérieur» ! Depuis 2009 il invite les internautes à découvrir à ses côté la capitale nipponne lors de Tokyo Safari !

3 pensées sur “Histoire de lampions

  • Arrghhh… j’ai pu faire les photos de ce même temple et de ses lampions… mais de jour uniquement… snirflll…

  • Woua, y’a de quoi faire! ^.^
    J’ai une petite question, pas forcément en rapport direct; est-ce qu’on peut faire des photos de nuit *sur pied* de tous ces magnifiques endroits sans se faire expulsé par une autorité?
    Je dis ça car à Paris c’est de plus en plus compliqué, voir interdit… -;-

  • Syn. -> ah oui, le soir ça change du tout au tout LOL

    SpcCb -> oui, bien sûr ! Mais seulement en extérieur… car avant de passer le seuil d’un temple, déjà qu’il faut obligatoirement enlever ses chaussures, alors de là à se qu’ils autorisent la pose d’un trépied, qui risquerait de laisser 3 p’tits marques sur le magnifique parquet… :-/
    Bon, je ne pense pas qu’on risque de se faire expulser à coups de pieds… ça me serait déjà arrivé plus d’une fois 😉 , il ne faut pas oublier que le Japon est LE pays des photographes… alors déjà que les gardiens sont plutôt courtois avec les visiteurs (même étrangers)… alors un photographe professionnel étranger… il aura droit au pire à un "damé" en cas de "faute" 😉

Commentaires fermés.