JaLaLa Neko Café, entrez dans un Café à chats au Japon !

Neko Café, ou comment prendre son café au milieu de plein de chats… Pour ça, vous me direz qu’il suffit d’aller chez la grand-mère du coin… Mais voilà, pas évident de s’inviter chez les gens au Japon, et puis pas forcément l’envie de boire un café saupoudré de poils de chat…
Direction donc un vrai Neko Café (Café à chats), où les chats de race ne perdent pas leurs poils (oui ils sont fort ces japonais) et où l’on peut lire des mangas !
JaLaLa Neko Café
Depuis 6 ans on voit ouvrir un peu partout au Japon (mais surtout à Tokyo) ces cafés dont la particularité est d’abriter de nombreux chats généralement de races différentes. Mais pourquoi un tel engouement pour les Neko Café au pays du soleil levant ? Il faut savoir qu’au Japon, souvent les bailleurs ou les règlements internes d’immeubles interdisent les animaux de compagnie que sont les chats et chiens, du coup impossible aux habitants d’avoir un animal… Pourtant le contact avec nos amis les bêtes est bien connu pour agir comme un déstressant (s’ils sont propres et bien élevés… ce qui est forcément le cas au Japon 😉 ), et ça les japonais en ont bien besoin !
Le chat étant assez souple pour devenir le meilleur ami et donner de l’affection à celui qui lui donne à manger, il était plus amène à coller à ce genre de concept plutôt qu’un chien qui zappe plus difficilement d’une personne à l’autre et qui aurait réclamé de sortir régulièrement.
Bref, on trouve donc des Neko Café un peu partout à Tokyo et leur standing/prix varie de l’un à l’autre… Comme on cherche plutôt un côté intimiste pour ce genre de lieu et de préférence pas trop touristique (vous trouverez souvent le Nekorobi à Ikebukuro dans les guides), je vous donne ma bonne adresse qui plus est, sera très certainement sur un de vos parcours à Tokyo, puisque située dans le quartier d’Akihabara : le Neko JaLaLa Café (voir son site internet ici).
Comment ça se passe ?
– vous avez tout d’abord une sorte de petit sas d’entrée pour prendre un numéro (le temps est limité à des tranches de 30 minutes, comptez par personne : 500 Yens pour la première et 150 à chaque supplémentaire) et vous déchausser.
– ensuite direction les toilettes pour vous laver les mains car il faut avoir les mains propres pour toucher les chats !
– passez commande d’un boisson (environ 300 Yens) sur la carte en japonais/anglais
– prenez le temps de lire les consignes d’usage (ne pas brusquer les félins, photos autorisées mais sans flash… etc…), puis découvrez les fiches de chaque chat
– enfin profitez du temps que vous avez pour donner à manger, caresser et jouer avec vos nouveaux amis !

Les clients sont très variés, on a autant d’hommes que de femmes, et la proximité du quartier d’Akihabara fait que l’on croise souvent des Otaku en manque d’affection/amis venu ici pour se relaxer, retrouver leur amis à 4 pattes et échanger/parler avec d’autres personnes… de vraies grand-mères à chats 😉

Notez cet article : 1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (aucune note pour l'instant)
Loading...

David

David Michaud est photographe et auteur vivant au Japon depuis 2007. Créateur du site Internet LeJapon.fr il est aussi auteur de 5 livres : «JAPON», «Traditionnel Japon», «JAPON : 365 Us et Coutumes», «Le Japon – Grands Voyageurs» et «Japon Vu de l’Intérieur» ! Depuis 2009 il invite les internautes à découvrir à ses côté la capitale nipponne lors de Tokyo Safari !

24 pensées sur “JaLaLa Neko Café, entrez dans un Café à chats au Japon !

  • Très belles photos, et j’aime bien l’idée, mais… c’est normal que ta description de la "marche à suivre" pour entrer dans ces cafés me fait penser à ce que font les gens dans les maisons closes ? C’est un peu perturbant :’)

  • Je veux y aller ! C’est incroyable ce truc ! Merci pour les photos 🙂
    Bises

  • On peut les manger, aussi, les chats ? :-p

  • Le chat à pattes blanches grisâtre est immense quand on regarde bien.
    Comment rendre une chose totalement ridicule en concept innovant. C’est pour ca aussi qu’on aime les Japonais.

  • Ça peut éviter d’avoir un chat chez soi, comme ça on "neko nomise"…
    En tout cas l’idée est originale qui pourrait être reprise par la SPA, par exemple…serait ce "exportable" en France ?

  • tant mieu si ça peut destresser l’espace d’un instant en compagnie d’un chat et en plus ils sont trop beaux :-p

  • A Odaiba via la yurikamome (monorail) il y a aussi 2 possibilites sympathiques:
    – un grand neko cafe avec une grande tete de chat a l’exterieur (dois se retrouver avec googlestreet d’ailleurs).
    – un carre de jeu pour jouer avec les chats du magasin a animaux de compagnie (mais on ne peut jouer qu’avec les chats, pas avec les lapins, herissons ou chiens) RDC, a cote du babys’o’rus de Odaiba, apres etre alle voir la statue de la liberte.

  • J’adore le concept! 🙂

  • Oh! une maison pleine de pou pousse(nom affectueux donné aux chats aux Antilles) de mangas et de thé mais c’est le paradis!dommage qu’on ne peut rester que 30 mns, moi si je rentre là dedans je m’attache à un poteau et je ne bouge plus :-p :-p :-p
    J’ai dejà 2 chouchous:le grand gris et blanc et le roux… 😉

  • complètement déprimant comme concept…..
    qu’un enfant soit attiré, je le conçois
    qu’un adulte aille "chercher sa dose" dans un aquarium après avoir payé me laisse perplexe.

    ce qui m’amuse, c’est que mes amis déstressent très peu (bien au contraire) chez moi avec ma dizaine de spécimens : les japonais seront les bienvenus !

  • je pense que si je n’avais pas d’animal de compagnie j’y serai toujours fourré :-p
    Ha et je viens d’acheter deux de tes livres^^ j’adore!!

  • :-/ c’est vraiment spécial.
    Je sais pas si il faut en rire ou en pleurer: voir des personnes en arriver à avoir besoin de ça.

    Mouai finalement je trouve ça plutôt triste.

  • oula on dirait que mon dernier post s’est désintégré ^^..! bon 😉 je recommence !
    c’est une visite qui s’imposera forcément lors de mon prochain passage 😉
    trop kawai le chat, et wow la longueur des moustachess ^^ :-p

  • C’était donc un Neko Café que j’avais vu à Odaiba un jour où il faisait un temps de "chien"!!De loin,j’ai pensé que c’était une animalerie.Nous aurions pu rentrer nous réchauffer d’autant plus que nous aimons beaucoup les chats.
    Cela sera pour une autre fois,peut-être..

  • Qu’ils sont mignons tout ces chats…. 😉
    ça donne envie d’en avoir encore et encore.
    Merci David pour cette nouvelle adresse

  • Bonne découverte ! Normal si on prend en compte le fait que de plus en plus de Japonais sont seuls et que tu ne peux pas en avoir dans ton immeuble…et puis même, c’est toujours chouette de caresser un chat 🙂
    C’est ce que je fais avec le mien quand j’ai trop de boulot, ça le délasse autant que moi :-p

  • Déstressant mais… un peu frustrant ! "Utiliser" l’animal, sans assumer les contraintes, les responsabilités qui nous font l’aimer, m’interpelle ! Il est vrai que le chat est plus attaché à son territoire et à son bien-être qu’à ses maître… et puis, payer pour caresser un chat que l’on prive de sa liberté de mouvement puisque enfermé dans un lieu clos d’où il ne sort pas me fait penser à…
    Mais ne suis-je pas qu’un vieux moraliste quelque peu rabat-joie !!!
    La bise à tous de Deda.

    P.S. Je ne peux terminer, David, sans te féliciter une fois de plus pour ton talent de photographe dénicheur d’insolite. BRAVO !

  • Le vieux grincheux :-C ferait mieux, parfois de se relire avant de cliquer sur envoyer : tous les lecteurs auront bien sûr rajouté un s à "ses maîtres" ^^x

  • une idée à creusée. Les chats et les chiens investissent désormais certains établissements hospitaliers bien spécifiques en France afin de donner un petit plus aux résidents. Alors pourquoi pas??

  • Cela m’avait intriguée lors d’un précédent voyage au Japon et, rentrée en France, je m’étais renseignée sur ces fameux Neko Cafés.
    Vu que je ne peux vivre sans ces petites boules de poil je comprends l’addiction des japonais à ce type de lieu même si je trouve dommage de devoir payer pour un peu de chaleur animale.

    Petite question que je me pose : que deviennent ces charmants félins devenus âgés ? lorsqu’ils apparaissent moins kawaï ?

  • Me demande si ça prendrait en France ce concept… Vu que les règlements internes d’immeubles sont quand même moins restrictifs j’ai un doute mais avec notre maniaquerie de la paperasserie ça doit être un enfer à mettre sur pieds…

  • Superbes photos !!

  • bravo pour cette série de photos, elles sont superbes et très dépaysant.

Commentaires fermés.