J’ai testé un simulateur de séismes au Life Safety Learning Center

Alors qu’est-ce que le Life Safety Learning Center ? Il s’agit d’un centre de prévention et d’éducation pour tout ce qui est lié aux risques de la vie, mais plutôt orienté catastrophes naturelles… Japon oblige ! Donc en plus de tout ce qui est infos/histoire/équipements, on peut surtout expérimenter un séisme sur un simulateur et apprendre les bons gestes… On a testé un Shindo niveau 7 basé sur les données obtenues dans la ville de Kurihara préfecture de Miyagi lors du 11 Mars 2011… Mais ça reste moins que ce qu’ont connu Kobe et Niigata…

PS : merci à Sophia et Samuel qui ont bien voulu faire l’expérience avec moi 😉

20121110-143041.jpg

20121110-143119.jpg

20121110-143131.jpg

20121110-143141.jpg

20121110-143154.jpg

Que pensez-vous des risques naturels au Japon ?

Voir Résultats

Loading ... Loading ...
Notez cet article : 1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (14 votes, average: 1,00 out of 5)
Loading...

David

David Michaud est photographe et auteur vivant au Japon depuis 2007. Créateur du site Internet LeJapon.fr il est aussi auteur de 5 livres : «JAPON», «Traditionnel Japon», «JAPON : 365 Us et Coutumes», «Le Japon – Grands Voyageurs» et «Japon Vu de l’Intérieur» !
Depuis 2009 il invite les internautes à découvrir à ses côté la capitale nipponne lors de Tokyo Safari !

9 pensées sur “J’ai testé un simulateur de séismes au Life Safety Learning Center

  • pour avoir été au japon le 1/1/2012 un jour de tremblement de terre magnitude 7 (ressenti 5 a TOKYO), je peux dire qu’en europe rien ne nous prépare a ca. heureusement on était avec des japonais et on était au Rez de chaussé …
    On peut etre vite paniqué quand on ne sais pas quoi faire…

    Je pense qu’un passage par ce genre de simulateur est bien pour expliquer et ressentir au moins une fois afin d’être moins désappointée quand ca vous arrive.

    Enfin je ne souhaite pas revivre ce genre de truc… 😕

  • J’ai ressenti ça une fois seulement à côté du lac Kawaguchi ko, dans la proximité du Fuji-san. C’étais une toute petite secousse je pense, j’avais la désagréable sensation de sentir tous mes organes bougés! Ce genre de formation est très utile, je testerai bien lors d’un prochain séjour. 😉

  • Il y a ,en effet,de quoi être paniqué lors d’un séisme avec arrêt de tout transport, alerte au tsunami et évacuation des gens, répliques même peu intenses. Mais on ne peut pas être hystérique avec les Japonais autour de vous qui restent calmes!!Certainement en partie en raison de leur formation mais aussi de leur tempérament.

    Pourtant,je n’ai rien vécu par rapport au Nord Est car j’étais près d’Enoshima le 11 Mars 2011 (donc peu aussi par rapport à Tokyo). L’accident nucléaire m’a inquiétée beaucoup plus par la suite.

    Malgré tout, je suis attirée par le Japon comme l’est ma fille qui y est retournée dès que possible et je compte bien y retourner au Printemps pour la voir!Avant de partir,il faut bien regarder les consignes qui sont sur le site de l’ambassade.

  • David, tu as glissé une erreur dans ton texte. Tu confonds le degré de tremblement qui se mesure en shindou et l’énergie relâchée mesurée par l’échelle de Richter (magnitude). Le niveau 7 sur l’échelle Shindou est le plus haut degré, et c’est ce qu’ont subit les gens à Sendai et Kurihara (avec un séisme de magnitude 9.0). Le séisme de Kobe était de magnitude 7.3 (Richter). Je ne connais pas le degré évalué en shindo (j’ai lu un fort 4, mais ça me paraît peu). Le séisme de Nigata était de magnitude 7.5. Le séisme du Tohoku est le plus fort enregistré au Japon à ce jour (magnitude 9.0 ; shindou 7 du côté de Sendai ; 6+ pour un bon quart du Tohoku ; 6- à Chiba ; 5+ pour Tokyo, Saitama-ken, Kanagawa-ken), mais avec un épicentre dans l’océan, et à une profondeur de 32 kilomètres. Le séisme de Kobe a vu l’épicentre frapper dans les terres, à environ 15 kilomètres de profondeur, avec une faille visible en surface. Mais je crois surtout qu’aucun séisme n’est comparable, que c’est plus compliqué. A titre personnel, je ne me vois pas revivre un shindou 6. Au-delà de 3, d’ailleurs, je me pose toujours des questions.
    Je dis ça, c’est pour que ton lectorat soit informé au mieux, et qu’il ne soit pas noyé dans des chiffres confus qui peuvent soudainement lui faire peur.

  • Bien sûr, il faut tenir compte des risques mais ça ne doit pas devenir une obsession ! En tout cas, ce ne sont pas eux qui m’empêcheront d’aller au Japon ! 😀

  • @Valerie : regardes la vidéo et écoute ce que dit le gars… C’est bien Shindo 7 (je lui ai même demandé de confirmer) 😉

  • @Valerie : pardon, comme tu écris trop comme d’habitude je n’avais pas tout lu :-p
    Même si Kobe était moins de Shindo 7, il a été plus violent… d’où les nombreuses destructions comme à Niigata.
    Le M9 du 11 Mars était au large, alors que le M7 de Kobe était sous la ville… Voir vidéo si dessous (personne n’a eu le temps de réagir) :
    http://youtu.be/0qux3SQrgqA

  • grace à ces simulateurs les japonais sont mieux preparès au séisme donc moin de victime mais la sensation doit etre bizzarre quand meme 😮

  • @David : merci pour l’expérience, sans toi je ne pense pas que nous y aurions pensé… et ça peut être très utile pour un prochain voyage. D’ailleurs nous avons eu le droit à nos 2 petites secousses d’adieu ce Dimanche soir à Shibuya…

Commentaires fermés.