Himuka, le Yakiniku traditionnel à Ginza !

Comme vous avez bien aimé l’article sur le Teppanyaki, je vous propose cette fois d’aller manger du Wakyu (maintenant vous connaissez) en version moins onéreuse mais tout de même classieuse chez Himuka Ginza qui se veut être un Yakiniku traditionnel !
Teppanyaki Tokyu Plaza Ginza Himuka

Mais alors, qu’est-ce donc un « Yakiniku traditionnel » ? Et bien, le Yakiniku (littéralement « viande grillée ») est plutôt une spécialité des restaurants Coréen… D’ailleurs on dit souvent barbecue coréen… Himuka en proposant des plats différents (comme par exemple les excellents Sushi de viande Wakyu), veut se réapproprier l’origine japonaise du Yakiniku, en s’appuyant sur une excellente qualité de viande, grâce à un fournisseur unique (Muneharu Ozaki) qui s’est imposé 3 règles d’or :
– nourriture équilibrée et bio (20 ans de recherche) à base de mélange de blé, de maïs et de soja, mais aussi de son de céréales et marc de bière, afin d’obtenir une qualité proche de la viande Kobe
– eau pure de montagne
– 32 mois de vie, soit 2 à 4 mois de plus qu’habituellement, afin d’avoir une viande un peu moins grasse qui fera moins de fumée à la cuisson et possèdera un persillé plus fin.

Revenu des USA, Muneharu Ozaki, le directeur de l’entreprise agricole dans la préfecture de Miyazaki (oui, comme le célèbre réalisateur… sur l’île de Kyushu), a réussi à fédérer les efforts de plusieurs petites fermes indépendantes afin de produire une meilleure qualité et créer le label Ozaki Wakyu (qu’il souhaites voir élever en qualité de marque de luxe plus qu’un simple bon wakyu). Ils n’ont que 30 vaches (chacune pèse 700Kg, soit 350Kg de viande consommable) par mois qui partent à l’abattoir (20 pour le Japon et 10 autres pour le marché extérieur) dont 2,5 pour le restaurant Himuka. En raison de la qualité de la viande et du contrôle de la chaîne de production/livraison, le restaurant est un des rares à avoir la licence pour proposer de la viande crue aux clients (le gouvernement est devenu très pointilleux là-dessus).
Teppanyaki Tokyu Plaza Ginza Himuka

Le restaurant joue aussi sur le visuel car bien qu’il soit dans le centre commercial ultra moderne Tokyu Plaza Ginza, la décoration évoque une structure de sanctuaire très japonisant, ainsi que l’esprit de la préfecture de Miyazaki !

Vous aurez un menu en anglais et pourrez commander à la carte (ici on partage tout, c’est le côté convivial de tout griller au milieu de la table) ou des menus complets pour plusieurs personnes allant de 8000 à 18 000 Yens.
Teppanyaki Tokyu Plaza Ginza Himuka

Pour notre part on avait :

1- assortiment de 7 types de légumes de Miyazaki (tous les légumes du restaurant proviennent du Japon) marinées dans de l’huile de sésame pure
2- assortiment de 3 différentes sortes de viande d’Ozaki en sashimi incluant un tartare
3- 3 différentes sorte de sushi à la viande
4- 3 types de viande d’Ozaki spécial barbecue.
5- tranche de sir-loin marbrée avec œuf cru (style Sukiyaki)
6- glace Home made spécialement pour nous 😉

Le tout servi avec une bonne bière originale aux épices !

On s’est ré-ga-lé ! 😀

Voici l’adresse :

HIMUKA Ginza
Tokyu Plaza Ginza 11F
5-2-1 Ginza Chuo-ku, 104-0061, Tokyo

Avez-vous déjà fait un restaurant de Teppanyaki ?

Voir Résultats

Loading ... Loading ...
Notez cet article : 1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (22 votes, average: 4,00 out of 5)
Loading...

David

David Michaud est photographe et auteur vivant au Japon depuis 2007. Créateur du site Internet LeJapon.fr il est aussi auteur de 5 livres : «JAPON», «Traditionnel Japon», «JAPON : 365 Us et Coutumes», «Le Japon – Grands Voyageurs» et «Japon Vu de l’Intérieur» !
Depuis 2009 il invite les internautes à découvrir à ses côté la capitale nipponne lors de Tokyo Safari !

4 pensées sur “Himuka, le Yakiniku traditionnel à Ginza !

  • Ces photos me donne faim!

  • Coucou David 🙂
    Ça a l’air trop bon !
    Je regrette de voir moins d’articles sortir, mais je suppose que tu es très occupé.
    D’ailleurs, j’ai décidé de devenir photographe professionnel, je me reconvertis ! J’entame ma formation ce mois-ci. 🙂
    J’espère te lire bientôt !

  • Hello Karine !
    Oui, j’étais très pris, mais j’ai décidé de me libérer du temps pour mes sites en 2017 😉
    Bon courage pour ta formation le plus dur sera d’en faire un métier, pas facile avec la culture de l’image actuel. Je te recommande de suivre une formation de journalisme en même temps car maintenant il faut être les 2 pour intéresser les magazines/journaux 😉
    A bientôt !
    David

  • Yakiniku au Japon est un plat super bon. J’adore!

Commentaires fermés.