Le CPE vu du Japon

Ben, franchement les étudiants français (qui font grève) ne redorent pas notre image à l’étranger… on passe une fois de plus pour des fainéants qui n’aiment pas travailler… alors pour ou contre le CPE… peu importe… j’en connais pas beaucoup qui sorti d’études ont obtenu de suite un CDI avec seulement 3 mois de préavis… la plupart du temps c’est 6 mois (qui sont souvent renouvelés pour donner au final 1 an)… bah, ces jeunes grévistes (déjà une vocation pour bosser à la SNCF ou EDF ?) auront bien vite l’occasion de découvrir la réalité du monde du travail…
Non, finalement je ne vais pas parler du CPE et des fumeurs de Canabis qui vivent chez leurs parents LOL … non, juste un petit billet pour expliquer pourquoi le Japon paraît si « propre » (voir le jardin zen d’hier)… tout simplement parc’qu’il y a des gens qui travaillent plutôt que de se plaindre (de toute façon ça servirait à rien ici) employés qui s’occupent toute la journée de l’entretient, travail peu gratifiant, mais ils sont souvent fière que l’on (les étrangers comme nous, car les japonais eux, en ont l’habitude et ne remarque rien) puissent trouver les lieux impeccables.

Le Japon est le pays des petits boulots (à l’image des hommes sandwich), c’est triste, mais en même temps personne ne se plaint… puisque du travail veut dire de l’argent à la fin du mois…
Je reparlerais de la fierté des japonais qui travaillent dans des sociétés telles que Japan Rail, et que pour rien au monde ils ne dénigreraient leur emploi et employeur…

Mais tout n’est pas perdu pour les anti-CPE… ils peuvent toujours venir au Japon, et essayer une fontaine magique qui multipliera leurs billets de banque… bon, l’important c’est d’y croire… LOL


Notez cet article : 1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (aucune note pour l'instant)
Loading...

David

David Michaud est photographe et auteur vivant au Japon depuis 2007. Créateur du site Internet LeJapon.fr il est aussi auteur de 5 livres : «JAPON», «Traditionnel Japon», «JAPON : 365 Us et Coutumes», «Le Japon – Grands Voyageurs» et «Japon Vu de l’Intérieur» ! Depuis 2009 il invite les internautes à découvrir à ses côté la capitale nipponne lors de Tokyo Safari !

30 pensées sur “Le CPE vu du Japon

  • Les Japonais sont courageux et n’ont pas peur du travail, comme la plupart de l’asie d’ailleurs.Les Japonais se remettent d’une grave crise economique par le travail quand en France nous en sommes a assister les plus feignants et enfoncer le trou de la secu…

  • 😐 ca se discute…
    enfin bon le japon est quand meme un pays de tarés du travail et je pense qu on doit pouvoir trouver un juste milieu!!

    de plus je crois que les pauvres japonnais n ont pas trop le choix si ils veulent vivre….!

    bon ok, moi aussi je serais prete a arracher des mauvaises herbes quelques heures par semaines pour me faire un peut de tune, mais ca existe pas comme emploi!! ;-(

    allez! vive la france quand meme! 😀

  • J’espère que tout le monde remarquera le second degrés de mon billet… bien qu’il y ai pas mal de vrai là dessous…

    Personnellement, 2 ans de pèriode d’essai, je trouve ça quand même un peu long… mais y’a dèjà, comme je le dis, des patrons qui imposent sans problème 1 an de pèriode d’essai… ils auraient dû baser le CPE sur ce fait et donc mettre 1 an de pèriode d’essai au lieu de 2…

    Mais ce qui est vraiment bien avec le CPE, c’est qu’il ouvre des droits plus rapidement ! Ainsi, le chômage peut être percu à partir du 4ème mois travaillé au lieu du 6ème !

    Quand je pense que ma femme qui a bossé 4 ans en France (2 ans en plein temps et 2 à mi-temps) s’est vue refuser le chômage parc’qu’il lui manquait 1 mois de cotisation sur les 2 dernières années (ça veut dire que même si elle avait bossé 30 ans, ça n’aurait rien changé… seul les 2 dernières années comptes)… ça c’est scandaleux !

    Et j’en passe des biens bonnes… du genre vous avez bossé 20 ans avec un salaire de 3000 Euros, vous êtes au chômage… vous trouvez un mission d’un mois à 1500 Euros… et ben PAF ! Votre chômage sera sur une base de 1500 Euros au lieu de 3000 ! C’est pour ça qu’il y en a plein qui ne veulent pas prendre n’importe quel emploi… et reste au chômage jusqu’à leur fin de droit !

    Alors, le CPE… pfff je rigole 😉

  • que ca fé plaisir de lire ca, aujourd’hui on en est a trois semaine de blocus a la fac, on en vient a voter pr ou contre l’education c dire la betise^^. enfin j’aurai pu passer 3 semaines tranquil au japon et admirer les temples et homme sandwich ^^

  • Chakib -> faut lire le post (et commentaires) vers où mène le dernier lien de mon texte 😉

    max -> y’a les battants… et les fainéants… arf… je rigole… LOL

    clairette -> moi j’en connais qui bossent pas plus de 40 heures par semaine… c’est à dire 8 heures par jour… ce qui est un temps de travail normal à mes yeux.
    Le problème au Japon, c’est que de changer d’entreprise est très mal vu… alors on s’accroche coute que coute à son poste… quite à faire des horaires de folies ! :-/

    J’adore la France, mais je deteste ceux qui empêchent les autres de travailler… 😉

    atenaiss -> et puis 90% de ceux qui font grève ne connaissent même pas le contenu du texte encadrant le CPE… de même pour leurs cours…

  • Salut à tous,
    Et oui, La France est un pays à part, c’est ce qui fait qu’on s’énerve par temps de contestations ( manifestant ou non ), car en France, plus tu emmerdes le monde, plus tu as gain de cause. Mais la France a des bons cotés aussi !!
    En France on compte sur la solidarité de l’état, en Asie, on compte sur le travail et le respect ( en simplifiant à mort ).
    Quant à la "période d’essai", ce n’en est pas une, c’est simplement une période pendant laquelle on peut virer son employé(e) du jour au lendemain. Une période d’essai est destinée à permettre à l’employeur de jauger ton aptitude au poste proposé. Si il faut 2 ans à ton patron pour savoir si tu es valable ou pas, et bien pour moi, je le dis tout net, ton patron est incompétant et devrait repasser cadre, mais surtout pas RH. Non, sérieusement, c’est une période pendant laquelle on peut casser le contrat sans raison, mais pour faire plus joli, on l’a appeler " période d’essai", yo man, ça fait plus cool Dom !!

  • Ca fait plaisir de voir qu’il y a encore des gens qui pensent par eux meme et qui ne suivent pas le troupeau sans savoir pourquoi.Chacun est libre de ses idees, mais faut il encore savoir lesquelles.
    clairette-> Je crois qu’il ne faut pas dire que les "pauvres" japonais n’ont pas trop le choix si ils veulent vivre, au Japon le travail est une fierte, pas une epreuve a surmonter tous les jours, c’est ce qui fait leurs force!

  • Entièrement d’accord avec toi David, moi dans l’histoire je soutiens ceux qui manifestent calmement pour avoir le droit d’aller en cours ^^
    Gueuler contre le CPE, oui, mais pas comme ça. Ca devient n’importe quoi, les fac sont vandalisées, ça part en émeutes etc… Je suis apolitique mais alors ces pseudo-révolutionnaires… :-/
    BREF ^^x
    En tous cas, moi, je ferais bien homme-sandwich au Japon rien que pour pouvoir y squatter 😀

  • Alors puisque l’on est en plein dans la polémique autant se lacher.
    Pour commencer, la période d’essai en France ne peut dépasser 6 mois, renouvellement inclus. En résumé, c’est soit 6 mois de période d’essai soit 3 mois renouvelable 1 seule fois. Je parle ici des CDD et CDI.
    Ensuite, il est tout à fait juste que certains employeurs peu scrupuleux imposent 1 CDD d’1 an puis un CDI avec 6 mois de période d’essai voire dans certains ne font que des CDD étant entendu que l’on ne peut renouveler plus de 2 fois un CDD sur un même poste… Pour ce dernier point, certains employeurs semblent l’ignorer.
    Enfin, pour revenir au CPE, il faut savoir que ce contrat est renouvelable 2 fois (et oui!) et peut s’enchainer avec un CNE. Nous arrivons donc, vous avez bien compter, à 8 ans de période d’essai! 😯 N’est-ce pas un peu excessif?!
    Maintenant, je mets au défis quiconque de trouver un pret pour un appartement ou à la consommation, une location d’appartement, etc sans la caution de ses parents voire (ce n’est pas une plaisanterie) de ses grands parents.

    Voilà, je ne sais pas si au Japon, trouver un logement pose autant de difficultés…
    Pour ce qui est de la reconnaissance du travail, en France, malheureusement ça n’existe pas. Le seule reconnaissance qui existe est celle de l’argent :-/ Inutil de faire l’autruche.

  • interessant tout ca moi je retourne travailler 😎

    ps : "Les vacances, c’est tout un travail de repos très difficile.
    Je travaille à être heureux : c’est le plus beau des métiers."

  • Pour revenir au japon et les travailleurs avec peu ou pas de qualification, je pense que favoriser ces emplois est une excellente chose pour combattre le chomage, supérieur à 10% en France ;-(
    Maintenant voilà, au lieu de voir les choses sous cet angle on préfère discuter de la pluie et du beau temps, du canard mort (70% du JT il y a 2 semaines) au fin fond de nulle part, du chat de ma grand mère, de la manière dont les autres pays font des choses pas belles etc…

  • Je trouve ça plutôt intéressant qu’il y ait au moins un pays dans le monde auquel il reste une fierté de travailleur. En france quand tu bosses on te dit que tu te fais entuber (pour éviter la vulgairté). Alors avec le CPE quand tu réponds à des étudiants déchaînés pseudo68tar que si tu veux pas que ton patron te vire t’as qu’à garder la tête haute et faire en sorte de faire ton boulot comme il faut pour toi, t’es un égoïste… Grèviste CPE = nom masc. Fumeur de joints n’ayant jamais ou presque pour la plupart, connu le monde du travail que par les boulots d’été pour acheter son shit des vacances du mois d’août sur l’Île d’Olérons avec papa maman.
    Question : Est-ce qu’il reste des français fiers et volontaires au travail ou la race se perd ??? ;-(

  • fr.news.yahoo.com/1402200…

    deux ans de préavis, pourquoi pas, ça fait un peu longuet, mais bon… par contre n’avoir à fournir aucun motif de licenciement, voilà qui est quand même un peu ennuyeux…

  • Je donne mon avis aussi alors? Il me semble effectivement que c’est beaucoup de ramdam pour un gouvernement qui ne fait que normaliser une situation il est vrai deplorable (entre stages et cdd les patrons arrivent aussi bien a faire trainer en longueur pour pas cher…) Mais bon c’est plus marrant d’aller defiler dans la rue meme si on sait pas pourquoi on gueule… Dommage que l’opposition fasse pas tres bien son boulot et ne propose pas quelquechose plutot que d’emmener tout le monde dans la rue… mauvais calcul a mon avis… mais bon c’est toujours comme ca l’opposition dans notre beau pays et ce d’ou quelle soit.
    Bon pas tres marrant tout ca, on revient au japon pays ou tout est beau et gentil? (J’ai fait un tour au musee de guerre du temple yasukuni ce weekend)

  • au-delà de pour ou contre, il me semble que tous ces jeunes gens, très certainement majeurs et électeurs – à condition de s’être inscrits au préalable – oublient que c’est la représentation nationale qui a voté ce texte, représentation nationale en partie choisie par eux-mêmes – à condition qu’ils se soient ensuite déplacés…
    à peine voté, on parle de retirer ce texte, ça c’est typiquement franco-français, dites moi que ça n’arrive pas qu’à nous ;-(
    -> pierre, tout à fait d’accord sur ta vision de l’opposition, ça lasse à la fin.
    -> david, vite, on passe à autre chose, c’est pas très poétique 🙁

  • Je ne savais pas comment les choses se passaient au Japon mais souvent quand on regarde "ailleurs", que ce soit les USA, l’Angleterre ou l’Allemagne, on arrive à la même conclusion!

  • -> sklerijenn, juste un rappel à propos du vote du CPE par la "représentation nationale" : la loi a été votée par le biais des amendements et de l’article 49.3 de la Constitution, c’est-à-dire que la représentation nationale dans son ensemble ne s’est pas exprimée sur la question, la procédure revenant en fait à une prise d’otage des élus de la majorité hostile au CPE (et il y en a un paquet). En résumé c’est, soit vous nous laissez mettre en place le texte sans vote, soit vous renversez le gouvernement.

    -> Pierre, pensez-vous que le rôle de la loi soit d’officialiser des pratiques issues du contournement des textes et des magouilles de la part de ceux qui détiennent le pouvoir (en l’occurence les employeurs, ceux qui ont le pouvoir de donner ou non du travail) ?

    -> Ero San, je ne reconnais pas la "race" des "français fiers et volontaires", et je vous avoue que trouve la notion un peu nauséabonde… Jean-Marie est bientôt hors jeu alors par pitié ne venez pas en rajouter une couche !

    Et pour ce qui est du goût du travail, je pense que ce soi-disant manque de motivation des français vient surtout du fait que la valeur du travail n’est pas reconnue dans ce pays. On embauche par exemple des stagiaires que l’on paie au lance-pierre pour faire l’économie d’un salarié, on profite de la pénurie d’emploi pour imposer des conditions de plus en plus précaires. "Soyez déjà heureux d’avoir un emploi", voilà ce que la société répond à ceux qui osent défendre le droit du travail.
    Et pendant ce temps, les 40 plus grandes entreprises de France publient des chiffres d’affaire records en millions d’euros. On nous dit après que personne ne peut embaucher ou que les 35 heures ont coûté une fortune à l’économie. Quelque chose cloche vraiment dans le système… Alors manifester pour défendre les dernières garanties auquelles un salarié à droit, j’avoue que je suis quand même plutôt d’accord. Et que les jeunes, ceux qui sont les premiers visés par ces mesures, réagissent un peu face à l’avenir qu’on leur réserve, voilà qui est tout de même plus sain que de s’abrutir devant la Star Ac…

  • Salut Nadine,

    Bon, on pourrait en parler des heures… et j’suis pas contre… mais bon…
    Personnellement, plutôt que de me plaindre (rhaaaa… les méchants patrons qui nous donnent du travail), j’ai pris il y a 5 ans la décision d’être indépendant… c’est à dire :
    – pas le droit au chômage (pourtant je paie la CSG, CRDS & co)
    – pas de vrai retraite
    – en gros, aucun avantages sociaux

    C’est rude, hein ! Et on (les artisans) est la première entreprise de France !!!

    Alors maintenant on sait se que font les français motivés… ils sont freelances (artisans) !

    Alors pour les stagiaires… là, il aurait vraiment été bien vu de manifester !

    Bon, aux prochaines élections, vous savez pour qui voter 😉
    Bien que je pense, qu’il faudrait un vote dans le style de la StarAc’ pour attirer ceux qui manifestent actuellement…
    Alors pour avoir Bidule comme président, tapez 1… pour Machin, tapez 2… etc… LOL

  • Décidemment la politique est vraiment un sport national en france et si la grêve était au JO on aurait un tas de médailles!
    Pour répondre à Nadine je suis en partie d’accord avec ton résonnement mais pas du tout avec tes conclusions! Je suis encore jeune (26), je ne regarde pas la star ac’ et je suis absolument contre ces grèves! Je considère justement que notre système est outrepassé et que ce n’est pas en défendant de vieux principes qui ne colle plus à la réalité d’aujourd’hui qu’on peut avancer! Je ne sais pas si tu as déjà vécu à l’étranger mais le choc est rude en rentrant ici… Le système est plein d’abérations et c’est là que je te rejoins (j’ai pas mal donné dans les stages non payés) mais là où je ne suis pas d’accord c’est sur cette incapacité française au changement et à l’adaptation. On est plus en 1968, le monde a changé et nous?
    Merci pour ce post David !!

  • waouw, tu m’as fait très peur, là!!! ouf…
    je suis d’accord avec Nadine.

    Toi, David, tu es un self-made man, un autodidacte, et
    heureusement, tu n’es pas de ces autodidactes qui ont une opinion sur tout et tout le monde…

    Omiya, être contre les grèves, c’est anticonstitutionnel, anti-démocratique! Même si c’est vrai que c’est un sport national en France, il y a bien des pays ds le monde où ils voudraient faire grève afin d’affirmer leurs droits.
    C’est vrai que le monde a changé, mais je ne vois pas en quoi les choses vont mieux: les grosses entreprises font des bénéfices en virant des gens, en délocalisant, et l’argent des bénéfices va chez les actionnaires.
    C’est ça que tu appeles une amélioration?

    Quant à Ero San, tes opinions sont carrément nauséabondes, on dirait un discours de vieux pétainistes. C’est grave!

  • David,

    Si tous les pauvres salariés exploités ( 😉 ) se décidaient à devenir indépendants, vous pourriez mettre la clef sous la porte ! Il ne faut pas tout mélanger, ni renoncer aux principes éthiques et politiques essentiels dès que l’on est soi-même tiré d’affaire…

    Et pour répondre à Omiya, je vois le monde du travail en Chine, en Russie et dans la plupart des pays d’Asie. Effectivement le choc est rude. Et je n’ai vraiment pas envie que ce modèle se rapproche de nous !

    Tout le monde ne peut pas hélas vivre au Japon… (n’est-ce pas David ?)

  • Nadine,

    Sache que les pauvres salariés exploités qui deviennent indépendants, c’est arrivé il y a 4 ans… lorsque les start-up ont déposées le bilan et entrainé par là même pas mal de webagency dans la faillite… du coup tous les graphistes & co. se sont retrouvés sans boulot, et la majorité d’entre eux sont devenu freelance…
    Mais là c’était fini les avantages sociaux, les congés payés et tout le reste… seul la loi du plus fort était de règle… aujourd’hui la plupart d’entre eux sont redevenus salariés… et les meilleurs (qui ont survécu) continus d’être freelance !

    Je dis pas que c’est bien cette loi de la jungle… mais l’humanité avance avec ceux qui se battent pour vivre, pas ceux qui vivent au croché de la société et qui attendent qu’on s’occupe d’eux…

    Tout ce que je veux dire c’est… t’es pas contente de la situation actuelle ? Ben t’a qu’a devenir ministre voir président ! Malheureusement, dans cette voie là et avec l’âge tu penseras comme nos technocrates actuels qui EUX AUSSI étaient dans les rues en Mai 1968… on voit où sont passé leurs idéaux…

    Ca me fait plaisir de voir tous ces jeunes rêveurs qui osent monter le ton (bien que la plupart ne pense qu’à sécher les cours)… j’étais aussi de la partie quand Jupé (alors premier ministre) avait dit : "Si demain il y a 1 million de personnes dans les rues je démissionne !"… On était bien plus… et il est resté…

    Si tu suis bien mon blog, tu verrais que je suis actuellement en France (la plupart de mes clients étant là et ma femme accouchant à Paris dans 4 mois)… et crois en mon expèrience, la liberté se gagne… mais au prix de nombreux sacrifices… alors oui, bats toi au nom de tes idéaux, mais n’oublie jamais la vie est un combat de tous les jours, et c’est en amenant sa propre pierre à l’édifice que l’on fera un monde meilleur 😉

  • La CONSCIENCE POLITIQUE, David, l’éducation et la culture, sont les bases de l’avenir d’une société, et pas la seule dictature du profit. Pensez au monde que vous allez laisser à votre enfant qui va naître.

    Après ça je me tais car l’inconvénient des blogs est que chacun veut y avoir le dernier mot. C’est comme les débats politiques à la télévision, mais en pire parce qu’on ne peut pas les arrêter ! Passez donc une page de pub David, ou bien lancez une souscription pour me payer un voyage au Japon, que j’aille vérifier sur place tout ce que vos notes nous font miroiter. 😉

  • Ah non, t’inquiètes… j’ai l’impression qu’il n’y a que nous 2 qui voulont avoir le dernier mot LOL

    Et comme disait un certain Martin : "I have a dream !" 😉

  • David, on ne se connait pas mais la stigmatisation poisseuse que tu fais des étudiants me dérange profondément. À te lire, ce sont pour la grande majorité des fumistes, fumeurs de canabis, fils à papa, qui ne pensent qu’à sécher les cours. Pour avoir une petite amie organisatrice d’assemblées générales à l’IUT de Bordeaux III, je peux t’assurer que c’est loin d’être le cas. Elle-même se félicite de ce qui se passe, une situation de dialogue aussi formatrice que les cours selon ses professeurs (qui supportent TOUS les étudiants, ainsi que le directeur de la faculté), dans laquelle le plus démocratiquement possible chacun exprime son opinion. TOUT est voté, qu’il s’agisse des blocages, de la grève, des manifestations… Dans cette histoire, les pro-CPE/CNE, que l’on écoute évidemment bien volontiers, sont souvent mus par des craintes diverses (peur de rater les examens de fin d’année), par une résignation inquiétante pour leur jeune age ou par une volonté de tester le CPE avant d’en demander le retrait, souvent dictée par un manque d’approdondissement des textes.
    Il y a ceux qui crient à la prise d’otage, à grand renfort de démonstrations chiffrées du style : « Nous sommes 1500 dans l’universté, 400 seulement ont voté et décrété le blocage pour tous les autres. » Mais c’est EXACTEMENT la même chose avec TOUTES les élections ! Ceux qui ne votent pas aux présidentielles seraient ainsi en droit de crier à la non-légitimité du Président de la République du fait de leur abstention ? On croit rêver.
    Cette comparaison systématique avec les marchés du travail des autres pays (a fortiori celui, jusqu’au-boutiste, du Japon) est tout sauf pertinente. Sans parler de ces poncifs récurrents qui veulent que les Français soient des assistés, fainéants, réactionnaires ou autres… Tellement systématique qu’on ne relève même plus.
    Allez, un peu de lecture pour terminer, avec une étude plutôt objective : http://www.lesechos.fr/info/medi...

    Je suis heureux qu’il reste des gens, des jeunes français, qui refusent de baisser la tête, de se résigner, sous prétexte que « c’est mieux que rien », que « le monde est ainsi fait ».

  • gaor < on ne se connaît pas mais ton post me paraît pétri de contradictions 😯 .
    Une précision : je suis hostile au CPE.
    Mais lorsque tu dis "on a voté le blocage", cela me fait beaucoup rire LOL .de quel droit ?
    si vous êtes majoritaires, pourquoi est-ce nécessaire ?
    Tu compares hâtivement ceux qui refusent l’agit prop (ou n’ont tout simplement pas le temps d’aller s’exciter en amphi parce qu’ils travaillent déjà à mi-temps pour payer leurs études) à des abstentionnistes.
    Vous avez organisé des élections ? convoqués les étudiants ?
    édité des bulletins ? permis à tout le monde de s’exprimer ?
    Le Pdt de Nanterre (hostile au CPE et militant contre) l’a confirmé : il y a davantage d’anti-grève que de pro-blocage.
    Résultat : blocage par la violence.

    Tu parles également de "comparaison non pertinente" avec d’autres marchés du travail.
    C’est là où tu as tout faux : nous sommes (surtout depuis maastricht et schengen) dans une économie intégré et mondialisée.
    La productivité et le coût du travail dans un pays influent directement sur l’autre.
    Exemple : dans le secteur de l’habillement, on perd 7000 emplois par an depuis 15 ans.pourquoi ?
    Le coût du travail et la productivité supérieure des pays du maghreb et de l’est.
    Plutôt que de penser à protéger des acquis catégoriels, il serait préférable de militer pour des changements profonds de la société française et de son droit du travail.

    De toute façon, CPE ou pas, les étudiants en staps, psycho, sciences du cinéma etc…qui hurlent devant la sorbonne en balançant des pavés seront au chômage d’ici 3 ans alors…..
    Et ils prendront un stage rémunéré de 400 euros parce qu’il leur évitera d’être caissier à auchan.
    En ce qui me concerne, je suis contre le CPE parce que je pense qu’il aboutira effectivement à des abus (pression de plus grands rendements, chantages, etc…) et à des difficultés pour acquérir son autonomie.
    Ce qu’il aurait fallu faire, c’est réformer le droit du CDD et tendre vers une plus grande flexibilité au bénéfice des entreprises.Et surtout allèger les charges (URSSAF).
    Qui dit flexibilité dit plein emploi.
    Exemple : les deux pays au monde où le taux de chômage est le plus faible sont les USA et le Japon.CQFD.
    Le CNE a permis la création de nombreux emplois qui n’auraient jamais été crées : comme par hasard, la courbe du chômage s’est infléchie à compter de son instauration.
    Le pb avec les étudiants qui "manifestent", c’est qu’ils sont complètement manipulés.
    Pas de changement, c’est leur crédo ;-( .
    L’irrespect également à mon sens (à ce titre, quand tu dis que vous écoutez les "pro-CPE", j’espère que tu plaisantes.Il y a 1000 témoignage d’étudiants qui disent dans la presse qu’ils ont pris des gifles ou ont été menacés..).
    Et surtout la complète méconnaissance du marché du travail.
    Sans rancune quand même :-/ .
    ouhlala…ça me donne envie de m’expatrier au japon tout ça !!
    DAVID, un peu d’air pur, fais-nous un billet sur les grandes plaines du japon 😎 ………ou sur un temple, ce serait bien…

  • Pfff… SToooooP ! on va arrêter là les gars, hein 😉

    Merci Galaad, comme j’suis d’accord avec toi, ça m’évite d’écrire (encore…) une réponse LOL

    Promis lundi c’est Japon détente, voir même décalé… j’ai déjà écrit le post 😉

  • Houla. Déjà, précision d’importance : je ne suis pas étudiant et n’ai pas manifesté. (J’habite dans une petite ville qui semble bien peu concernée par tout ça.) Je suis tout cela par procuration, par les rapports de ma copine et les différents blogs ouverts par les comités créés dans les facs pour l’événement (URL sur demande).

    Donc, dans l’ordre :

    Pour ce qui est des blocages votés ou non, tu n’y es pas du tout. Il ne s’agit nullement (ou si peu) d’empêcher aux autres (pro-CPE) de suivre les cours. Ils sont motivés par une volonté de médiatisation. Je crois qu’on l’a tous compris : ce que souhaitent les étudiants anti-CPE aujourd’hui, c’est de rallier à leur cause d’autres catégories sociales. Et cela passe évidemment par la médiatisation. Or, cette médiatisation leur paraît insuffisante et/ou orientée (à tort ou à raison). Les étudiants sont tiraillés entre 2 objectifs : faire parler d’eux et éviter coûte que coûte les débordements. Ils sont bien trop conscients que le moindre débordement est immédiatement récupéré et dessert leur cause. Mai 68 ne serait plus possible aujourd’hui (et les amalgames en tous genres ont assez fusé en novembre dernier pour accepter qu’on les étende au reste de la jeunesse…).
    Je constate avec tristesse que tu es toi-même manipulé par les médias puisque tu t’attardes sur les débordements (des gifles, c’est ça ?) qui se sont produits dans certaines facs. Et évidemment à la Sorbonne, par un noyau d’abrutis qui font jeter l’opprobre sur tous les autres.
    Moi, je parle du campus bordelais, qui n’a connu AUCUN incident depuis le début des grèves et qui selon beaucoup est un modèle d’exemplarité (pléonasme, non ? LOL ). Je ne veux pas croire qu’il est une exception. Au contraire, je pense que les blocages antidémocratiques et violents que tu rapportes sont des exceptions… que tu utilises pour décrédibiliser toutes les actions des autres campus.

    Pour ce qui est de mon invitation à ne pas comparer les marchés du travail de tous les pays : je ne suis certainement pas le mieux placé pour développer sur cette question économique, mais j’ai l’audace de croire qu’on ne compare pas platement ces choses-là. Bien sûr que « plutôt que de penser à protéger des acquis catégoriels, il serait préférable de militer pour des changements profonds de la société française et de son droit du travail », mais ça ne semble pas à l’ordre du jour et il est moins aisé de militer pour « des changements profonds » que pour un point précis d’une politique qui va nous toucher directement, le CPE/CNE. On ne prend pas la chandelle par tous les bouts à la fois…

    Je crois aussi que nous sommes tous conscients que la clé du marché de l’emploi français réside, comme partout ailleurs, dans la flexibilité. On brandit d’ailleurs à tout va les modèles finlandais ou suédois sur cette question, en omettant de préciser que leurs dispositifs sociaux post-perte d’emploi derrière sont largement plus développés que le nôtre (sans même parler des périodes d’indemnisation et de leur montant, doublés par rapport à chez nous).

    Et bien sûr que les CPE/CNE vont créer des emplois, mais il vont surtout se substituer aux autres contrats. Même Elizabeth Teissier verrait juste sur cette question.
    Je te renvoie à ces 2 liens, beaucoup plus habiles et qualifiés que moi pour approfondir ce propos :
    >> http://www.inegalites.fr/article...
    >> http://www.lesechos.fr/info/medi...
    Je rappelle également, pour faire un peu de provoc’ (parce que merde !), que la colonisation aussi a eu des aspects positifs. 😎

  • Sincèrement désolé Gaor d’avoir viré ton dernier commentaire… mais il faut bien s’arrêter de parler du CPE… ce blog est en principe consacré au Japon… 🙂

    En tout cas merci à tous pour votre participation, et battez vous pour vos rêves, votre vie vous appartient ! 😉

Commentaires fermés.