Randoseru le cartable des petits écoliers japonais

La rentrée scolaire est en Avril au Japon, mais c’est en ce moment qu’on la prépare sérieusement avec l’achat d’un non moins onéreux Randoseru (cartable japonais). Généralement en cuir et fait à la main c’est un cadeau important car il suivra l’enfant pendant toute la primaire… Compter environ 500€ le « vrai » Randoseru !

20121009-221556.jpg

20121009-221620.jpg

20121009-221632.jpg

20121009-221641.jpg

20121009-221652.jpg

Seriez-vous prêt à offrir un tel cartable à votre enfant ?

Voir Résultats

Loading ... Loading ...
Notez cet article : 1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (19 votes, average: 1,32 out of 5)
Loading...

15 pensées sur “Randoseru le cartable des petits écoliers japonais

  • 10 octobre 2012 à 10:01
    Permalink

    Même s’il semble un peu… volumineux, comme il est porté fièrement par cette future écolière que j’embrasse très tendrement !
    Bisous de Deda.

  • 10 octobre 2012 à 16:33
    Permalink

    J’adore ! J’aurais aimé en avoir un comme ça! 😛

  • 10 octobre 2012 à 21:52
    Permalink

    L’année prochaine, quand on sera au Japon il faudra investir pour 2 randoserus chez nous…!!! (notre fils va faire CE1 et notre fille va faire sa rentrée en avril 2014.
    En terme de volume, je pense que les cartables en france sont bien plus volumineux que les randoserus et les enfants portent plus de poids dès le CP…

    Je me demande si ce n’est pas le magasin que je connais…Il y en a un à Nakameguro et mon fils a déjà repéré son préféré… : )

  • 11 octobre 2012 à 00:49
    Permalink

    Comment ça se passe au Japon pour les cartables ? En France, les enfants en changent assez souvent parce qu’ils y font rarement attention, alors ça fait un peu cher.
    Et il me semble un peu volumineux pour la petite puce.

  • 11 octobre 2012 à 04:01
    Permalink

    J’adore les randoseru ! C’est vraiment mignon. En revanche, c’est limite hors de prix. Mais, bon, c’est un investissement. Et puis si un exemplaire fait vraiment toute la primaire, c’est tout à fait raisonnable. Ça a l’air très solide, et je fais tout à fait confiance à l’artisanat japonais (et à l’artisanat en général) pour le croire. D’ailleurs, il me semble que c’est une seule entreprise ou une coopération d’entreprises qui a le monopole, permis par l’état. C’est vraiment une démarche appréciable du Japon qui garde ce qui est du domaine de l’état (éducation) dans le giron du Japon, en favorisant les entreprises japonaises. Et puis, ça peut responsabiliser l’enfant que de savoir que c’est un cartable qui doit le suivre pendant plusieurs années. Après, je suis comme la plupart des votants, à penser qu’en France ce serait bizarre, comme de porter un kimono. C’est la culture japonaise, la forme est vraiment japonaise… C’est tout de même très typé. Et c’est vrai que sur ta fille, il paraît ENORME ! Mais c’est justement tout le charme. J’ai une école de filles près de chez moi, et quand je les vois dans leur petit uniforme marin vert et rouge et leur gros cartable rouge, je me dis que « c’est cela, je vis bien au Japon ! » Sincèrement, c’est vraiment trop adorable et tu dois être un papa tout fier ! 😆

  • 11 octobre 2012 à 08:06
    Permalink

    Valérie, Au lieu de nous raconter l’école de petites filles à côté de chez toi, on préfèrerait voir les photos !
    D’autant que cela fait une paille que tu n’as pas posté sur ton blog !!

    Essaye de faire les photos un jour de pluie cela permettra de faire découvrir au lectorat qu’il existe une bâche fluo à la taille de ce cartable pour protéger le cuir !!

    J’ai découvert cela cette année à Yobuko charmant port de pêche connu non seulement pour ces cartables mais surtout pour ces calamars …

    Mata
    Phil

  • 11 octobre 2012 à 16:09
    Permalink

    @Karine : les écoliers japonais gardent leur Randoresu pendant 6 ans ! D’où l’intérêt d’en acheter un de qualité, histoire qu’il tienne le coup.

    Après une recherche sur Internet pour trouver le prix des cartables en France, un correct c’est environ 50 Euros… Et il tiendra en gros qu’un an… 50×6=300 Euros…

  • 12 octobre 2012 à 05:43
    Permalink

    @ Philippe
    Oui, je sais pour les mômes à côté de chez moi, mais les écoles sont très surveillées, il y a des caméras partout pour prévenir tout acte de pédophilie. Et puis, il y a les chaperons aussi… Et, en plus, comme ils construisent une énorme route juste à côté, il y a des gardiens tout le temps qui surveillent également les enfants. J’ai trop envie de les prendre en photo, mais il me faudrait au moins avoir un 200mm et me mettre bien en recul. Les petits garçons aussi sont hyper mignons ! Ils portent même des shorts en hiver… Dans mon coin, les uniformes des mômes font très Taishô, j’adore. Pour mon blog, disons que j’ai, en ce moment, une petite affaire personnelle qui m’empêche de le nourrir. J’espère que j’irai mieux bientôt. En attendant, je pense à la réarranger pour poster des choses plus variées. Je ne peux pour le moment qu’apprendre de la théorie en photo, mais je t’assure Philippe que j’ai vraiment hâte de me remettre à la pratique.

    @ David
    L’investissement est cher pour le randoseru, mais, tu as raison David. Perso, je préfère investir dans quelque chose qui dure (surtout que ces cartables sont en plus vraiment mignons), plutôt que d’acheter, encore et encore. C’est mon petit côté écolo.

  • 12 octobre 2012 à 05:53
    Permalink

    Hello Valérie,

    Je sais que tu seras user de ton charme pour faire ce reportage de jeunes écoliers. Ne vole rien !

    Je te souhaite un prompt rétablissement et un retour rapide sur ton blog car tu sais que j’adore lire tes commentaires.

    Dans l’attente, je joins un lien pour alimenter le fil de discussion.
    Mata
    Phil

    http://cjoint.com/?BJmgYHLTubk

  • 12 octobre 2012 à 21:36
    Permalink

    Un cartable en France ne dure qu’un an ? Les gamins français sont vraiment gâtés pourris alors… Pour ma part, j’avais eu un petit cartable qui avait coûté une trentaine d’euros (200F à l’époque) et qui m’avait également duré tout le primaire… J’avais demandé à en changer en sixième parce que je ne voulais plus de cartable mais il était encore en bon état !

    Donc pour conclure, jamais je ne mettrais un prix pareil dans un sac pour écolier !

  • 13 octobre 2012 à 00:19
    Permalink

    C’est sur que si les petits japonais prennent soin de leurs affaires, ça vaut le coup d’investir :) (et comme c’est le cas… 😉 )
    Après, travaillant dans l’enseignement, quand je vois la tête des cartables en France (certes en tissu, mais quand même), j’ai peur pour ces merveilles !
    En tout cas, ta pitchoune doit être fière de son nouveau copain rose :)

  • 28 octobre 2012 à 07:54
    Permalink

    Je suis bien d’accord avec ce qui a été dit par David et Valérie, l’investissement en vaut la peine je trouve ! Autant mettre de l’argent dans quelque chose de bien fait, qui dure plus longtemps et, en plus, fait travailler l’artisanat local. Et puis, ils sont tellement mignons 😡
    Par contre, c’est vrai qu’aller dans une école en Europe avec ce genre de cartable pourrait paraître bizarre…

    @Valerie : hâte que tu reprennes ton blog ! 😉

  • 9 novembre 2012 à 09:54
    Permalink

    500¥ ? C’est plutôt 5000, non ?

    Merci pour cet article et pour les commentaires !!

  • 9 septembre 2013 à 17:45
    Permalink

    J’ai vu des élèves en France avec ces cartables, ils sont magnifiques, solides et parfaitement adaptés à la morphologie des enfants, ce qui n’est pas toujours le cas des cartables français souvent trop larges et beaucoup trop chargés.

  • 28 février 2015 à 22:13
    Permalink

    J’adore ces cartables japonais j’envoyais plein pendant mon voyage c’est kawaii comme on dit maintenant!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *